img

Actualités

Participant à l’émission Grand Débat face au député national Lambert Mende ce Jeudi 23 juillet sur Top Congo FM en rapport avec la réaction du premier ministre au sujet du contreseing des ordonnances présidentielles par le Vice-Premier Ministre et ministre de l’intérieur, le professeur André Mbata estime qu’il y a pas crise et que le Premier Ministre s’est maladroitement exprimé au président de la République.

Pour ce député national, le Premier Ministre ne peut pas communiquer avec le Président de la République par un communiqué.

« Le contreseing est un acte politique et juridique. Mais le Premier Ministre doit comprendre que l’ordonnance est un acte du Président de la République. En la contresignant, il n’est pas co-auteur de cette décision. C’est pourquoi je parle de maladresse et d’un acte inadmissible du Premier Ministre » a-t-il dit sur Topo Congo FM

Pour rappel, le Premier Ministre Silvestre Ilunga avait dans un communiqué souligné que le contreseing des ordonnances est un acte de haute portée politique et juridique qui relève de la compétence exclusive attachée à la qualité du premier ministre et qui ne peut se concevoir dans le cadre de l’intérim.

Dans le même communiqué, Sylvestre Ilunga Ilunkamba qui contestait les actes de Felix Tshisekedi s’était proposé de rencontrer de nouveau le président de la République en vue de tirer au clair cette situation "préoccupante".

En date du 17 juillet 2020,le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait pris une série d’ordonnance portant mise en place au sein des services judiciaires et de sécurité. Ces ordonnances ont été contresignées par le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières faisant l’intérim du premier ministre.

Pompon BEYOKOBANA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate