RDC : Cette initiative pour conjuguer l'épidémie de Monkeypox au passé

Forum contre le Monkeypox


Le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Africa) en collaboration avec le Ministère de la santé ont tenus du 11 au 13 avril, à Kinshasa, le forum dénommé “Réunion régionale d’urgence de haut niveau sur le MonkeyPox en Afrique”. L'idée ayant emmené à cette réunion, est celle d’échangée, de partagé les expériences et élaborer des stratégies communes pour prévenir et intervenir efficacement face au MonkeyPox en Afrique.

« Nous sommes ici puisque la situation commence à devenir alarmante. En une année 2023-2024, pour la même période, c’est-à-dire de février à février, on a 19.000 cas et près de 1 000 décès, alors que nous savons que le MonkeyPox ne tue pas vraiment. Ça commence à devenir plus inquiétant que nous avons cette transmission sexuelle de MonkeyPox surtout à l’Est du Pays. Nous voulons avoir une réponse coordonnée par rapport à cette situation », laisse savoir le Directeur Général de CDC Africa, Jean Kaseya.

Il poursuit par rappeler qu’en RDC, les enfants de moins de 15 ans constituent plus 70% de cas et plus de 88% de décès. " Voilà pourquoi nous sommes en RDC pour que nous puissions voir comment ensemble on peut stopper cette tendance d’autant plus que cette transmission sexuelle de MonkeyPox se fait avec les personnes qui ont des activités sexuelles pour gagner leurs vies et qui viennent aussi des pays voisins. Donc, nous avons un grand risque de voir la RDC devenir la source de transmission d’infection des autres pays voisins, nous devons arrêter ça ".

Le ministre de la santé, Roger Kamba a souligné la nécessité de cette intervention, pour que Monkeypox ne prenne pas la place du VIH.

« C’est en cela que Africa CDC peut-être pour nous un bon canal de diffusion de ces décisions afin que les industries pharmaceutiques, les bailleurs de fonds, les experts et consultants puissent tous être mobilisés pour que MonkeyPox ne devienne pas VIH », a ajouté le ministre.

Par ailleurs, le Représentant de l’Organisation mondiale de la Santé en République Démocratique du Congo, Boureima Hama Sambo a réitéré l’engagement de l’OMS à pouvoir soutenir les pays africains à renforcer la surveillance et les actions de riposte face à cette maladie.

MI

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • RDC : voici les bienfaits de la vaccination chez les enfants
  • Goma : de nouveaux travaux de pavage des rues lancés par le gouverneur militaire
  • Kwilu : des miliciens Mobondo tués à Mubenga


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments