img

Actualités

Politique

C'est par un communiqué publié ce mardi, 07 juillet 2020 tard dans la soirée que le Vice- premier ministre et ministre de l'intérieur, sécurité et affaires coutumières de la République Démocratique du Congo, Gilbert Kankonde Malamba a invité " toutes les associations et plates-formes politiques impliquées dans le projet de l'organisation d'une marche qu'ils compteraient organiser en date du 09 juillet courant à constituer une délégation de deux personnes par organisation ou plateforme pour participer à un échange à ce sujet, à 15h00 précises, à son cabinet du travail situé à l'immeuble de la Territoriale, sis le Boulevard Triomphal, non loin du palais du peuple, ce mercredi 08/07/2020"

Dans ce communiqué officiel non numéroté, le Vice premier ministre ne nomme pas ses invités mais prévient qu'il devra s'agir d'un échange autour des marches de protestation et/ ou des soutien au président désigné de la commission électorale nationale indépendante, CENI, Ronsard Malonda.

A lire aussi Kinshasa: PPRD, Lamuka et CACH déboutés par Ngobila

Peu avant, les trois principales plateformes politique du pays ( Front Commun pour le Congo symbolisé par le PPRD; le Cap pour Changement, symbolisée par l'UDPS, Lamuka) ont été reçues par le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka qui leur a signifié son incapacité d'assurer la sécurité de leurs manifestations suite à l'état d'urgence sanitaire décrété par le Président de la République Démocratique du Congo imposant les gestes barrières, le port des masques en milieu public, la limitation à 20 le nombre des personnes à participer à une manifestation pour minimiser l'impact de la COVID19 dans le pays et particulièrement dans la capitale congolaise, épicentre de la pandémie.

Mais malgré cette interdiction, l'UDPS et Lamuka ont maintenu leurs projets de manifester tout en invitant leurs militants, ( UDPS) à la discipline durant la manifestation visant à dénoncer l'enterinement du nom de Ronsard Malonda par l'Assemblée Nationale auprès de qui un mémorandum sera déposé.

Reste à savoir si le Vice premier ministre va réussir là où le Gouverneur de Kinshasa a échoué. L'autre hypothèse, Gilbert Kankonde Malamba dont on a que les image d'une relation tendue avec Gentiny Ngobila Mbaka va-t-il autoriser les manifestations étant responsables de la sécurité du pays au risque de réchauffer les esprits?

Dans tous les cas, les opposants et les soutiens de Ronsard Malonda ne pourront rien jamais changer pour le moment en l'absence d'une décision présidentielle sur la validation ou non de l'acte posé par l'Assemblée Nationale.

Dorénavant, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait prévenu, dans sa communication lors du conseil des ministres de vendredi dernier qu'il n'avaliserait pas un choix qui n'est pas le fruit d'un consensus national.

Dans ce cas, va-t-il convoqué les assises nationales autour de la question comme avait proposé le 01 juillet dernier le député national Claudel André Lubaya ou pourrait tout-il simplement jouer la monte pour sortir le moment opportun ?

Autant d'interrogations dont les réponses ne sont pas pour tout ce suite.

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate