img

Actualités

Politique

La présidente de l’Assemblée nationale est revenue  aussi  sur l’entérinement par son institution de la candidature de Ronsard Malonda à la CENI, et , à la base des plusieurs  manifestations organisées à travers le pays. Les protestataires s’opposent à ce choix et accusent Jeanine Mabunda d’entériner un candidat controversé. Invitée de l’émission le débat de BBC Afrique et africa radio, la présidente de la chambre basse a soutenu que l’institution ( assemblée nationale) qu’elle dirige n’a pas désigné l’actuel secrétaire national de la centrale électorale ,Ronsard Malonda ,mais plutôt les confessions religieuses.

« L’Assemblée nationale n’est pas une composante pour désigner le délégué des confessions religieuses  à la CENI, elle n’a fait qu’entérriner une élection des confessions religieuses.» a déclaré Jeanine Mabunda. Selon  la présidente de l’Assemblée nationale, le choix de mouvements de rue au lieu d’un  mécanisme de  dialogue ou concertation pour dissiper tout malentendu ne profite pas au peuple qui entend voir son  changement pour son vécu quotidien.

Cependant, Jeanine Mabunda déplore les casses et  pertes en vies humaines survenues lors de la marche anti Malonda du 9 juillet dernier à l’initiative du parti UDPS , selon elle, que  tout le monde n’a pas pris part sauf ses partisans.

«Tout le monde à Kinshasa sait que la marche du 09 juillet était l’initiative de l’UDPS… Ce n’est pas la maman qui vend le beignet qui a marché moins encore l’étudiant en médecine. C’est plutôt les militants d’un parti politique qui ont marché…” a lâché la présidente de l’Assemblée nationale.

Patrick Félix Abeli

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate