img

Actualités

La récente publication de la prestigieuse revue britanique sur l’inefficacité voire la dangerosité de l’hydroxychloroquine comme traitement du Covid-19 avait conduit l’OMS et plusieurs pays à suspendre les essais cliniques sur cette molécule.

Par contre, ce jeudi 4 juin, les trois des quatre auteurs de l'étude publié par the Lancet viennent de mettre en cause la société Surgisphere ayant collecté les données de leur refuser l'accès à la base de données.

«Nous ne pouvons plus nous porter garants de la véracité des sources des données primaires», écrivent les trois auteurs au Lancet, mettant en cause le refus de la société les ayant collectées, dirigée par le quatrième auteur, de donner accès à la base de données.

Un nouveau rebondissement qui intervient deux jours après la décision de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) de reprendre les essais sur l'hydroxychloroquine.

Lire aussi: RDC/Covid-19 :L’OMS suspend son essai clinique sur l’hydroxychloroquine ☛ http://www.election-net.com/rdc-covid-19-loms-suspend-son-essai-clinique-sur-lhydroxychloroquine/

Publiée le 22 mai dans la célèbre revue médicale, l'étude concluait que l'hydroxychloroquine n'était pas bénéfique aux malades du Covid-19 hospitalisés et pouvait même être néfaste.

La Rédaction

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate