img

Actualités

Société

Ce jeudi 03 mars 2022 à Kinshasa, le président de la commission électorale nationale indépendante (CENI) Denis Kadima a échangé avec
l'ambassadeur du Portugal en poste en République Démocratique du Congo (RDC), Antonio Pereira.

L'organisation des élections était à l'ordre du jour de cet entretien. S'adressant à la presse, Antonio Pereira est revenu sur les grandes lignes de cette rencontre.

"Nous avons eu un échange franc sur le développement du processus, le calendrier à venir, bref sur les préparatifs qui nous tiennent tous à cœur. Lui, en tant que responsable de l'institution et nous comme amis de la RDC. Tout le monde s'intéresse à ce qui touche aux prochaines élections de 2023. Le Portugal étant membre de l'Union européenne qui s'est engagée à accompagner la RDC, une vieille amie de mon pays dans ce qui s'y prépare au regard de la coopération bilatérale établie depuis bien longtemps. Nous avons donc un intérêt général en Afrique et plus particulièrement dans le voisinage de tous nos partenaires", a déclaré l'ambassadeur du Portugal.

Il croit à la personne de Denis Kadima pour mener à bon port les élections de 2023.

"On connaît bien le président Kadima et ses qualités avec qui nous avons eu un échange franc sur les défis qui se présentent en ce moment. C'est un processus d'une très grande complexité avec extrêmement de responsabilités. Ce qui est en jeu est immense. Le président de la CENI en est parfaitement conscient et il donne le mieux de ses efforts pour que tout cela se passe comme nous tous le souhaitons et l'attendons : c'est-à-dire de très bonnes élections en RDC", a-t-il précisé.

Joël Mesa Nzuzi

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate