RDC : ce plan de Félix Tshisekedi pour l’encadrement du cobalt issu de l'exploitation artisanale

Conseil des ministres


Lors du 124ème conseil des ministres présidé ce vendredi 9 février par lui, le Chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi, il a réitéré sa demande au Gouvernement afin de mettre en place des mesures urgentes qui permettrontient de mieux encadrer la commercialisation du cobalt et d'accroître les recettes issues de son exploitation.

Se référant à sa communication du 25 mai 2023, le Chef de l'État a attirait l'attention du Gouvernement sur le fait que la valeur des multinationales utilisant le cobalt augmentait fortement et que leur capitalisation dépassait de loin le produit intérieur brut national, alors que la RDC, lui, ne bénéficie que très peu des revenus issus de l'exploitation dudit minerais.

En outre, il a constaté que le cours du cobalt a encore baissé passant d'un peu plus de 31.000 dollars américains la tonne en août 2023 contre 28.727 dollars américains actuellement.

Selon lui, la baisse continue du cours du cobalt est principalement due à sa surabondance sur le marché international. Ladite surabondance résultant, non seulement, d'après lui, d'une offre excessive du cobalt provenant de la RDC, mais aussi, de l'augmentation de l'exploitation artisanale dont a insisté sur la nécessité de l'encadrement et du renforcement de ces opérations, pour éviter de pertes des revenus de l'État.

Notamment, il a souligné que la baisse du cours du cobalt entraîne une diminution du chiffre d'affaires des entreprises minières locales, une diminution des recettes fiscales et douanières ainsi qu'une diminution de la redevance minière autant qu'elle menace l'emploi et annihile les perspectives de recettes provenant de l’impôt sur les superprofits.

Face à cette situation, il fait noter qu'il est primordial de combler les carences en matière de contrôle et de régulation en ce qui concernent l'approvisionnement, l'exploitation et la fixation des prix des substances minérales stratégiques dont le cobalt en particulier. Pour ce faire, le Premier Ministre a été invité, sur base de propositions de l'ARECOMS, à évaluer la nécessité d'introduire des quotas d'exportation ou d'utiliser à toute autre mesure permettant d'atteindre un juste prix pour notre cobalt.

Le Président de la République en appelle donc à des propositions de mesures urgentes par l'autorité de régulation.

Par ailleurs, il a demandé au Premier Ministre de veiller à ce que les Ministres ayant le Budget, les Finances et les Mines dans leurs attributions mettent prioritairement à la disposition de l'ARECOMS les ressources nécessaires à l'exécution des tâches soutenues afin qu' elle soit en mesure d'agir avec promptitude et diligence dans le mais de contribuer à l'amélioration rapide des revenus de l'Etat issu de notre cobalt.

MI

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • M23 : la RDC risque de perdre le soutien de la Communauté internationale
  • C1-CAF : qui pour croiser le TP Mazembe en quarts de finale ?
  • Accord UE-Rwanda sur les minerais : cette position de l'Église du Christ au Congo


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments