img

Actualités

Société

Fixé à 15%, l'impôt professionnel sur les revenus prélevé sur les primes des agents de l’Etat vient d'être rabattu à 3 %.

C'est le vice-premier ministre, ministre de la Fonction Publique, Modernisation de l’Administration et Innovation du Service Public, Jean-Pierre Lihau qui a confirmé le rabattement de 15% à 3% de l'impôt professionnel sur les revenus (IPR) sur les primes des agents de l’Etat.

Il a également précisé que ce changement sera effectif dès la paie du mois de janvier 2022.

« Je voudrais rassurer l'ensemble des agents de l'Etat que le rabattement fiscal de l'IPR de 15 à 3 % sur les primes, sera effectif dès la paie du mois de janvier qui interviendra à partir de demain. Cette mesure sociale du Gouvernement, qui concerne le gagne petit, vise à booster tant soit peu le pouvoir d'achat des fonctionnaires de l'Etat », a déclaré Jean Pierre Lihau au cours d’une conférence de presse tenue à Kinshasa le jeudi 20 janvier dernier.

Après un exercice « laborieux » de dialogue avec les forces sociales de l’Administration Publique, le vice-premier ministre, ministre de la Fonction Publique, Modernisation de l’Administration et Innovation du Service Public avait présenté le vendredi 12 novembre 2021 au Conseil des ministres, le rapport des travaux de la commission paritaire Gouvernement – Banc Syndical de l’Administration Publique.

Le banc syndical de l'Administration publique ainsi le Gouvernement après échange le 02 novembre 2021,s'étaient mis d'accord sur : la baisse du taux de l’Impôt Professionnel sur les Revenus (IPR) de 15% à 3% actuellement prélevé sur les primes des Agents de carrière des Services Publics de l’Etat ; réajustement substantiel d’environ 45% du traitement de base de tous les fonctionnaires de l’huissier au Secrétaire général applicable à partir du deuxième trimestre 2022".

Lesquels compromis avait fait l'objet de la signature d'un protocole d'accord.

Pompon BEYOKOBANA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate