img

Société

Sécurité

Politique

Actualités

J.M Kabund. Ph de tiers

Pour la deuxième fois, le bureau de l’Assemblée nationale a invité, lundi 8 août, le député Jean-Marc Kabund-a-Kabund à 13 heures afin de l’entendre à la suite du réquisitoire du procureur général près la Cour de cassation.

Ce dernier sollicite la levée des immunités de cet élu de la circonscription du Mon-Amba à Kinshasa.

Cette deuxième invitation est lancée après que Jean-Marc Kabund a sollicité au près de l'assemblée nationale la surséance de la procédure engagée contre lui.

Le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, avait dans sa lettre datée du 5 août 2022, expliqué à Jean-Marc Kabund que la démarche du bureau, qui est une exigence de l’article 102 du règlement intérieur de la Chambre basse du Parlement, privilégie la nécessité de le protéger.

Alors, pour garantir sa défense, il lui est demandé « de se faire assister de deux ou trois de nos collègues députés ou de votre conseil pour cette ultime occasion. »

Dans cette même correspondance, le bureau de l’Assemblée nationale réagit à la demande de surséance de la démarche faite par Jean-Marc Kabund.

Christophe Mboso indique que la phase d’instruction du dossier étant inquisitoire et secrète, le bureau de l’Assemblée nationale ne peut en aucun cas entraver le cours de la justice en vertu des dispositions pertinentes de l’article 151 de la constitution.

 « Si vous estimez que les faits mis à votre charge relèvent de vos opinions en tant que député national, il vous revient d’organiser votre défense. », chute le président de la chambre basse.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate