img

Actualités

Politique

Santé

Société

C'est lors du lancement des travaux de la construction d'un funérarum au sein de l'hôpital de référence de Kinshasa, le samedi 18 juillet, que le gouverneur de Kinshasa a annoncé cette nouvelle.

Gentiny Ngobila, qui a commencé à matérialiser sa décision de doter tous les hôpitaux de l'État à Kinshasa d'un funérarum, pouvant permettre à l'organisation des cérémonies funéraires, a précisé que bien que l'État d'urgence sera levé, mais les restrictions concernant les cérémonies funéraires vont demeurer. Entre autres, 45 minutes de recueillement avant l'inhumation.

"Même après la fin de l'état d'urgence, la procédure restera  la même. Le corps quitte la morgue, il est exposé au funérarium pour  le recueillement pendant près de 45 minutes, puis il prend la direction de l'église avant de finir au cimetière", a déclaré Gentiny Ngobila.

Il sied de signaler que le nouveau funérarum dont les travaux de construction ont été lancés par le patron de la ville de Kinshasa, aura une capacité de 200 places assises. Et les travaux auront une durée de quatre mois.

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate