img

Actualités

Politique

Le comité laïc de coordination (CLC) s'invite aussi dans l'affaire dite «de 15 millions»,et prévient pour une mobilisation, dès le mois prochain, pour contraindre la corruption et la justice impuissante en République Démocratique du Congo.


Dans un point de presse animé ce jeudi à Kinshasa, le CLC dénonce la disparition d'environ 15 millions de dollars subtilisés du trésor publique pour une destination inconnue, et des menaces de trafic d'influence pour étouffer sur les travaux d'enquêtes ouverts.

D'après le professeur Isidore Ndaywell tous les juges de la cour constitutionnelle doivent démissionner pour permettre à cette institution de vivre sa renaissance.


«Le CLC exige la démission de tous les juges de la cour constitutionnelle afin de permettre à cette institution de vivre sa «renaissance»,avec une nouvelle énergie des juges compétents ,dignes et intégrés a-t-il déclaré.

Outre la démission des juges constitutionnelles «le comité laïc de coordination exige également la suspension à titre conservatoire des toutes les personnes impliquées dans le détournement des 15 millions de dollars,pour permettre à la justice de faire son travail sans entrave.

Par ailleurs,Le CLC annonce le démarrage en octobre prochain d'une grande croisade Nationale contre la corruption ,l'impunité l'impuissance de la justice et des forces de l'ordre.


La justice congolaise a ouvert une enquête dan cette affaire d'un présumé détournement des fonds publics transmis au procureur général près la cour de cassation par les inspecteurs de finances impliquant vital Kamerhe, le directeur de cabinet du président de la République Félix Tshisekedi.

Patrick A.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate