img

Actualités

Société

Trois ans après l'assassinat de l'activiste Rossy Mukendi Tshimanga, les voix continuent à s'élever en République Démocratique du Congo pour réclamer la condamnation de ses bourreaux.

Ce jeudi 25 février, date marquant le troisième anniversaire de son triste assassinat, des organisations citoyennes et les acteurs de la société civile sont de nouveau montés au créneau pour exiger que justice lui soit rendue.

"Il y a 3 ans, Rossy Mukendi, notre héros, fut tué par police alors qu'il participait à une marche pacifique du @LaicDe afin d'obtenir l'organisation des élections. Avec la réouverture de son procès, nous exigeons que justice soit réellement rendue", écrit le mouvement citoyen Filimbi sur son compte Twitter.

''25/02/2018-25/02/2021, ça fait 3 ans depuis que l'activiste pro-démocratie Rossy Mukendi fut lâchement tué par la police, alors qu'il participait à la marche pacifique organisée par CLC pour exiger l'organisation des élections. Réclamons justice pour Rossy", écrit pour sa part sur son compte Twitter consulté par Election-net-com, Maître Georges Kapiamba, Président de l'Association Congolaise pour l'Accès à la Justice, ACAJ.

Il sied de signaler que le procès de l'assassinat de Rossy Mukendi a repris ce mercredi 24 février au tribunal militaire de garnison de Kinshasa/Matière.

Pour rappel, cet activiste avait été tué par balle le 25 février 2018 alors qu'il prenait part à une manifestation pacifique organisée par le Comité Laïc de Coordination (CLC). Cette marche réclamer le départ de l'ancien Président Joseph Kabila et l'organisation des élections crédibles.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate