img

Actualités

Politique

Le Directeur de cabinet de chef de l'État a au cours du procès tenu ce lundi 25 mai 2020 à la prison de Makala, réitéré sa demande de mise en liberté provisoire devant les juges.

Tout indiquant qu'il existe aucun document qui l'incrimine, Vital Kamerhe promet en cas de sa liberté provisoire de se présenter devant les juges à chaque fois qu'on aura besoin de lui.

Pour sa comparution ce 25 mai 2020 devant les juges à la prison de Makala, Vital Kamerhe a nié tous les faits lui reproché. Il a par ailleurs estimé que ces faits ont été commis avant qu'il occupe le poste de directeur de cabinet et qu'aucun document le relis au présumé détournement des deniers publics.

Pompon BEYOKOBANA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate