img

Actualités

Internationale

Le gouvernement congolais va publier les clauses du partenariat signé avec Dan Gertler donnant la priorité aux Américains avant de les rendre publics aux Congolais.

Autrement dit, craignant de voir Washington déchanter, la RDC juge indispensable que les clauses du protocole d'accord signé la semaine dernière entre le gouvernement et la partie Dan Gertler sur les carrés miniers et les blocs pétroliers soient d'abord partagés avec le gouvernement américain qui s'est investi dans l'arbitrage entre les deux parties.   

"America first", l'Amérique en premier

« Ici, nous considérons que nous avons une personne de bonne foi qui est venue discuter avec nous dans la bonne foi. On ne va pas balancer un accord que nous n’avons pas encore partagé avec le gouvernement américain, qui nous a aidé dans le recouvrement des actifs qui sont les nôtres dans sa politique de sanction », a fait savoir mercredi le porte-parole du gouvernement, lors de la conférence de presse à Kinshasa, en présence du ministre de la Justice Rose Mutombo et le directeur de cabinet Adjoint du Chef de l'Etat, André Wameso. 

Pour rappel, le gouvernement congolais avait signé un accord, le vendredi 25 février dernier avec l’homme d’affaires Israélien Dan Gertler. À en croire l’exécutif de la RDC, cet arrangement devrait lui permettre de récupérer les blocs et actifs concernés, évalués à plus de deux milliards USD. 

Cependant, l'association « Le Congo n’est pas à vendre » appelle le gouvernement congolais à rendre public le protocole d’accord à l’amiable avec le Groupe Ventura de l’homme d’affaires israélien, Dan Gertler, pour mettre fin au contentieux judiciaire qui opposait les deux parties.

Avec Radio Okapi

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate