img

Actualités

Le vice-président de la CENI, Norbert Basengezi a organisé ce mercredi à Kinshasa, une séance de sensibilisation avec  les acteurs de la société civile spécialisée dans ce domaine des élections. Venus d'un peu partout à travers la ville de Kinshasa, ces leaders d'opinion ont eu droit aux explications concernant la machine à voter, la nouvelle loi électorale, le fichier électoral lui-même et l'avant projet de loi sur la répartition des sièges déposé sur la table du gouvernement.

Interrogé au sortir de cette réunion, Dieudonné Musanga  Lusha a salué l'initiative de la CENI. Pour cet acteur social impliqué dans le secteur des élections, il faut dépasser le débat politique pour aller sur le terrain technique afin que tous les protagonistes puissent avoir la même compréhension de la chose.

Plus modéré, Sylvain Lumu lui voudrait comprendre comment la CENI a  réussi à dénicher les 6 millions de doublons et mineurs inscrits illégalement sur les listes électorales alors qu'elle ne disposait pas leur âge réel.

L'avocat recommande à la CENI de rechercher le consensus avant la tenue des élections. Une option déjà envisagée par la centrale électorale qui se dit ouverte à toute expertise externe pour certifier la machine à voter.

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate