Présidentielle en RDC : le camp Fayulu dénonce des manigances orchestrées par le trio Katumbi-Matata-Sessanga à Prétoria

Ce lundi 4 décembre 2023, sur les ondes de la radio Top Congo, Devos Kitoko, secrétaire général de l'Ecidé, qui était présent à Pretoria, a clairement décrit le changement survenu lors d'une rencontre entre cinq candidats présidentiels de l'opposition à Pretoria en Afrique du Sud.

Selon Devos Kitoko, l'invitation reçue de Pretoria portait sur la réflexion autour du renforcement de la démocratie en RDC et des moyens de juguler la fraude électorale.

"À Pretoria, nous avons été confrontés à un revirement. Alors que nous étions à Kinshasa, nous avons reçu une invitation technique et scientifique pour discuter du renforcement de la démocratie en RDC pendant cette période électorale. C'était l'unique objectif de notre réunion. Bien que j'y sois allé en tant que politicien, ma préparation était scientifique. Sur place, j'ai constaté un changement : au lieu de discuter du renforcement de la démocratie en RDC et de la lutte contre la fraude électorale, j'ai observé la formation de groupes autour d'un candidat commun. Cela a fait que je me demande ce que je faisais là, car le sujet initial n'était plus abordé. J'ai vu comment on peut manipuler et corrompre quelqu'un," a-t-il expliqué.

Et de poursuivre : 

"Je voulais discuter du changement, mais pas d'un candidat commun. Ce candidat était déjà désigné, il s'agissait simplement de convaincre ceux qui n'étaient pas d'accord. J'ai refusé, j'ai insisté pour qu'on se concentre sur le sujet initial. Finalement, on m'a dit que si je ne voulais pas rejoindre leur initiative de candidat commun, je ne devrais plus participer. Je leur ai répondu que ce n'étaient pas eux qui m'avaient invité, nous étions tous des invités," a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Augustin Matata, Moïse Katumbi et Sesanga ont exprimé des griefs contre Martin Fayulu, l'accusant de les avoir insultés lors d'un meeting à Kikwit. Ils estiment que Fayulu devrait s'excuser. Cependant, Devos Kitoko a réfuté ces allégations.

"Je connais les questions posées à Kikwit et leurs réponses. Toutes ces informations se trouvaient dans le téléphone de Kamitatu, qui les a divulguées," a-t-il précisé.

Enfin, Devos Kitoko a nié toutes les accusations portées par ces derniers contre son leader Martin Fayulu Madidi.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • RDC : poursuites judiciaires contre le Cardinal Ambongo, Martin Fayulu réagit
  • RDC : Martin Fayulu rappelle à la communauté internationale l'autre génocide "oublié"
  • Présidentielle sénégalaise : "C'est un exemple inspirant pour les autres pays africains, notamment la RDC"


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments