Présidentielle en RDC : ces deux offres du candidat Tshiani présentées à la population de Mbaza-Ngungu

Noël Tshiani à Mbaza-Ngungu


« Notre plan Marshall a pour but de reconstruire notre pays. C’est une méthode que nous allons utiliser pour que dans 15 ans notre pays devienne émergent », telle est l'affirmation qu'a faite le candidat à la présidentielle de 2023, Noël Tshiani Muadiamvita lors de son meeting tenu le dimanche 3 décembre dernier, à Mbanza-Ngungu au Kongo Central, dans le cadre de sa campagne électorale.

C'est à l’esplanade du Tribunal de paix, qu'une grande masse de Ngungoise a répondu massivement à l'appel de Tshiani. Notamment, étaient présent les militantes et militants de son parti politique, Force du changement.

Prenant parole, il a présenté deux offres à la population de Mbaza-Ngungu, notamment, sa loi dénommée ''Tshiani'' ainsi que son plan Marshall pour la refondation et le développement du pays de Lumumba.

« Pour protéger la souveraineté nationale et l’intégralité territoire ainsi que pour réaffirmer l’indépendance de la RDC , nous devons réserver exclusivement la fonction de président de la République aux congolais de père et mère et d’épouse. C’est simplement pour éviter le conflit d’intérêt. Raison pour laquelle nous tenons à ce que notre proposition de loi puisse passer à l’Assemblée nationale ».

Et de poursuivre : « Dans le deuxième volet de la loi Tshiani, nous avons martelé sur l’article 10 de la constitution qui dit que la nationalité congolaise est une et exclusive. À cause de ça, 15 millions de congolais de la diaspora ont perdu leur nationalité. Nous allons modifier cet article pour que la nationalité congolaise devienne récupérable. C’est-à-dire, un congolais d’origine peut passer 20 ans à l’étranger mais s’il rentre au pays, on va lui redonner la nationalité congolaise », fait-il savoir.

En ce qui concerne son plan Marshall, le N°19 à l'élection présidentielle reste convaincu que le développement de la RDC sera assuré avec la mise en application de ce plan

« Depuis 1960, notre pays n’avance pas. La misère est totale. Nous avons une mauvaise gouvernance. Notre plan Marshall a pour but de reconstruire notre pays. C’est une méthode que nous allons utiliser pour que dans 15 ans notre pays devienne émergent. Nous allons investir dans l’école publique et l’hôpital public pour avoir la meilleure qualité des ressources humaines. Nous allons aussi construire des infrastructures de base, les routes de desserte agricole, les chemins de fer qui vont relier tous les pays. Nous allons mécaniser l’agriculture, l’élevage et la pêche », dit-il.

Il a, enfin évoqué le défi sécuritaire. « Nous allons moderniser la police et l’armée pour combattre l’insécurité. Nous allons créer des entreprises qui vont recruter les gens. Nous mettrons en place un programme de soutien aux jeunes entrepreneurs. Des autoroutes et aéroports modernes seront construits. Un autre souci est d’améliorer la situation salariale du Congo. D’où, nous allons introduire le système salaire minimum garanti de 1000$ par mois pour tous ceux qui travaillent dans le public et privé. Avec cette somme, le congolais pourra bien s’organiser ».

MI

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • M23 : la RDC risque de perdre le soutien de la Communauté internationale
  • C1-CAF : qui pour croiser le TP Mazembe en quarts de finale ?
  • Accord UE-Rwanda sur les minerais : cette position de l'Église du Christ au Congo


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments