img

Actualités

Le Mouvement de Libération du Congo(MLC) a tenu une réunion de crise ce mardi, 24 heures après l’invalidation de son candidat à la présidentielle par la Cour constitutionnelle.

Le parti de Jean-Pierre Bemba constate « l'inféodation total de la CENI et l'instrumentalisation du pouvoir judiciaire en général et de la cour constitutionnelle en particulier par le pouvoir en place qui occasionnent le prononcé  des arrêts sur commande politique mettant ainsi en danger le processus électoral en cour ».Le MLC, pense que « toutes les institutions politiques et administratives ont perdu leur neutralité.»

 Par conséquent, le MLC et ses alliés se sont engagés à évaluer, dans un bref délai, l'ensemble du processus électoral en vue de communiquer  la décision de leur participation ou non au processus en cours. Mais le parti d’opposition estime que la crédibilité du processus en cours passe d’abord par la  restructuration de la CENI. Dans l’entretemps,  le MLC dit maintenir  sa collaboration avec toutes les forces vives pour « faire échec » à la cour Constitutionnel, et rappelle sa « bonne foi » démontrée pour l'aboutissement heureux de ce processus. Le parti du Sénateur Bemba annonce par conséquent la mise sur pied d'un comité de crise pour élaborer un agenda des actions citoyennes afin d'amener le peuple congolais à « reconquérir ses droits confisqués ».

Enfin, le MLC demande à toutes les forces vives de demeurer mobiliser pour arracher une véritable alternance démocratique en RDC.

«A ce jour, personne ne pourra reprocher le MLC une inclusion active vers les actions citoyennes de grande envergure », a déclaré la secrétaire générale du MLC,

Eve BAZAIBA.

    

LYDIE BIBOMBA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate