img

Actualités

Conformément à son chronogramme et à la loi électorale congolaise, la Cour constitutionnelle s’est penché sur les cas « d’inéligibilité » des six candidats à la prochaine élection présidentielle dans le pays.

Concernant le dossier de Jean-Pierre Bemba déclaré inéligible par la Commission électorale pour sa condamnation, par la Cour Pénale Internationale pour subornation de témoins, ces avocats ont fait savoir à la Haute Cour que leur client n’étant pas condamné par un jugement définitif évoqué dans l’article 10 de la loi électorale ne pouvait pas être invalidé par la CENI ? Hormis cette exception, les avocats de l’ancien Vice-président congolais ont aussi demandé à la Cour de faire la différence entre la subornation des témoins et la corruption, les deux infractions étant séparées dans le code pénal du pays et le statut de Rome qui crée la CPI. Un argumentaire diamétralement opposé à celui du parquet qui recommande l’invalidation du leader du Mouvement de Libération du Congo.

L’ancien premier Ministre Antoine Gizenga s’est lui aussi présenté devant la Cour via ses avocats pour solliciter l’annulation de son invalidation à la prochaine présidentielle. Recalé pour défaut de qualité du signataire de sa candidature, le Chef du Parti Lumumbiste Unifié devra attendre la décision des juges. Le parquet quant à lui a recommandé la mise à l’écart du patriarche.

L’autre ex-Chef du gouvernement rétorqué par la CENI à cause du conflit au sein du Palu dont il affirme avoir quitté quelques jours plutôt est lui aussi  suspendu à la décision des juges. Marie-Josée Ifoku et Samy Badibanga eux pouvaient répondirent plus facilement au regard de l’avis du parquet  qui a rejeté l’argument de la Centrale électorale faisant état de la perte, par ces candidats, de leur nationalité d’origine du fait d’avoir acquis une nationalité étrangère.

L’universitaire, Jean-Paul Moka n’attend lui aussi que la décision de la justice pour savoir si son dossier sera retenu après sa mise à l’écart pour non transparence de la preuve de payement de sa caution à la DGRAD.

José-Junior Owawa

          

 

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate