img

Actualités

Politique

Pour la première fois, le Gabon a pour premier ministre une femme. Rose Christiane Ossouka Raponda a été nommée par le président Ali Bongo, ce jeudi 16 juillet 2020, premier ministre du Gabon. Elle remplace à ce poste Julien Nkoghe Bekale ayant passé un an et demi à ce poste.

« J’ai nommé à ce jour au poste de premier ministre Mme Rose Christiane Ossouka Raponda. Pour la première de fois de l’histoire du Gabon, une femme occupera cette fonction. Je remercie son prédécesseur,  Julien Nkoghe, qui a rempli avec loyauté et efficacité sa mission », a twitté le président gabonais Ali Bongo ce jeudi.

Ayant occupé, depuis le remaniement gouvernemental du 30 janvier 2019, le poste de ministre de la Défense nationale, dont elle bénéficiait d’ailleurs du titre de ministre d’État, l’ancienne maire de Libreville (2014-2019) est parmi les personnalités gabonaises que l’on dit bien intégrées. Elle bénéficierait du soutien de la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo, et de Patience Dabany, mère du président de la République, au point que son nom avait déjà été cité pour remplacer en janvier 2019 le défunt Emmanuel Issoze Ngondet, alors Premier ministre.

Diplômée en économie de l’Institut gabonais de l’économie et des finances (IEF) avec une spécialisation en finances publiques, Rose Christiane Ossouka Raponda a été directrice générale de l’économie et directrice générale adjointe de la Banque de l’Habitat du Gabon (BHG) au début des années 2000. Elle fait son entrée au gouvernement en 2012 en qualité de ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, apprend-on du site d’information gabonreview.com.

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate