Pour John Efambe, "Martin Fayulu est un produit de Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi"


Au Mouvement de Libération du  Congo, les proches de  Jean-Pierre Bemba ne digèrent  par  le communiqué publié par Martin Fayulu, coordonnateur actuel de Lamuka ainsi qu'Adolphe   Muzito, membre du Présidium ayant pris acte de l'auto-exclusion de leur leader ainsi que l'ex-gouverneur du Katanga Moïse Katumbi.

En réaction à cette déclaration, John Efambe, cadre du MLC estime que la charte de la coalition Lamuka n'octroie pas au coordonnateur actuel de Lamuka Martin Fayulu la qualité de chasser ,ou exclure  Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba  de cette coalition qui avait porté sa candidature à la présidentielle de 2018.

"Monsieur Fayulu n'a ni compétence, ni qualité de chasser JP Bemba au sein de Lamuka. Ça vous devriez le savoir, Fayulu est un produit de Monsieur Bemba et Katumbi, nous l'avons façonné, accompagné politiquement, financièrement et logistiquement . Il n'a ni qualité, moins encore une compétence de chasser ces deux leaders au sein de la coalition Lamuka", a-t-il martelé.

Ce cadre du MLC considère que les actions de l'ex-candidat à l'élection présidentielle de 2018 à l'endroit de leurs leaders est une perte de temps.

" Fayulu est en perte de vitesse. Toutes les cartouches d'encre politiques, il les a perdues, et il veut s'accorder une santé politique derrière les noms de Bemba et Katumbi", a-t-il dit dans une interview accordée à Élection.

Rappelons que le Coordonnateur de Lamuka estime que Jean-Pierre BEMBA et Moïse KATUMBI ont librement adhéré à l’Union sacrée de la Nation, et ne peuvent plus être membres de Lamuka.

 “Étant donné que les lois du pays ne reconnaissent pas le droit à une personne, à un parti ou regroupement politique d’appartenir à la fois à deux organisations politiques différentes et opposées, le Présidium prend acte de leur retrait volontaire de LAMUKA et de celui de leurs partis respectifs”, peut-on  lire  dans le communiqué final de la réunion du Présidium convoquée par Martin Fayulu vendredi 26 février dernier.

Joël Mesa Nzuzi


Post Tags


leave a reply

Comments