img

Actualités

Internationale

Les États-Unis annoncent officiellement mardi 19 janvier des sanctions administratives contre le navire russe Fortuna, poseur de pipelines.

''Aujourd'hui, les États-Unis imposent des sanctions à l'entité russe KVT-RUS et identifient le navire FORTUNA comme bien bloqué'', annonce le departement americain via un communiqué de presse rendu public ce mardi dont ELECTION-NET a reçu une copie. 

KVT-RUS est sanctionné conformément à l'article 232 de la loi sur la lutte contre les adversaires de l'Amérique par le biais de sanctions (CAATSA) pour avoir sciemment vendu, loué ou fourni à la Fédération de Russie des biens, des services, des technologies, des informations ou un soutien à la construction de l'exportation d'énergie russe pipelines. 

Les États-Unis rappellent donc qu'ils envisageront d'autres actions à court terme, dans le cadre ''de la CAATSA, et du Protecting European Energy Security Act (PEESA)'', tel que modifié.

Ce navire russe Fortuna etait chargé de poser des pipelines pour acheminer la construction du gazoduc controversé Nord Stream 2 entre la Russie et l'Allemagne.

De son coté, le ministère allemand de l'Economie a pris acte de l'annonce sur les sanctions américaines bien qu'avec regret '' Nous prenons acte de l'annonce avec regret », a déclaré un porte-parole du ministère lundi 18 janvier.

Il sied de rappeler tout de même que Nord Stream 2, dont la mise en service était initialement prévue début 2020, est un gazoduc censé doubler les capacités de livraison de gaz russe de son aîné Nord Stream 1 et garantir la sécurité des approvisionnements de l'Europe occidentale via la mer Baltique.

Mais il est vu d'un mauvais œil par les Etats-Unis et des pays européens, comme la Pologne, qui craignent la dépendance des Européens au gaz russe, que Moscou pourrait utiliser pour exercer des pressions politiques.

LA RÉDACTION

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate