Nord-Kivu/M23 : "des milliers de civils pris en étau", alerte l'OCHA

Photo d'illustration


Des milliers de personnes sont en danger au Nord-Kivu suite aux combats qui se poursuivent entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les rebelles M23.

L'alerte émane de la coordination des actions humanitaires, "Office for the Coordination of Humanitarian Affairs" (OCHA), dans un communiqué parvenu à elections-net.com, ce samedi 4 février 2023.

Ci-dessous le communiqué :

Au cours des derniers jours, des dizaines de milliers de personnes ont été prises dans l'étau des violences armées dans les localités de Kitshanga (territoire de Masisi), Kishishe (territoire de Rutshuru) et leurs environs dans la province du Nord-Kivu, les obligeant à fuir leurs domiciles.

Les organisations humanitaires nationales et internationales sont fortement préoccupées par cette situation, notamment celle de centaines de personnes qui sont menacées par des individus armés et qui ont trouvé refuge dans et autour d'une base de la MONUSCO à Kitshanga.

« Des milliers de personnes, témoins impuissants des violences, persistent de payer un lourd tribut. Les violences récentes nous rappellent, une fois de plus, l'importance de protéger les civils et les infrastructures civiles, conformément au droit international humanitaire », a déclaré Bruno Lemarquis, le Coordonnateur humanitaire en République démocratique du Congo (RDC).

La poursuite des menaces qui pèsent sur la population a été restreinte à la fois la capacité de la population civile à se déplacer pour échapper à la violence, ainsi que la capacité des organisations humanitaires à accéder aux personnes vivant à Kitshanga et dans les localités voisines.

« J'appelle donc toutes les parties au conflit à épargner à la population concernée les souffrances causées par les violences, et leur demande de respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire en permettant à la population de se déplacer en toute sécurité et sans restriction jusqu'à ce que le calme revienne à Kitshanga. »

En attendant, l'accès à l'assistance humanitaire reste primordial pour sauver des vies. Cet objectif ne peut être atteint que si les organisations humanitaires ont un accès sûr et sans entrave aux populations affectées à Kitshanga. En effet, le rôle des autorités congolaises est essentiel pour garantir l'acheminement et le déroulement des opérations humanitaires.

« J'invite tous les acteurs à faciliter l'accès humanitaire aux personnes vulnérables et dans le besoin où qu'elles se trouvent. Je remercie les communautés locales qui font preuve de générosité en accueillant des milliers de leurs voisins. Leur solidarité est une marque d'humanité à saluer dans ces moments d'incertitude » a déclaré Bruno Lemarquis.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Goma : la nouvelle manifestation des mouvements citoyens interdite par la mairie
  • Beni : 3 civils blessés par des militaires FARDC à Bulongo
  • Goma : deuxième corps sans vie retrouvé en une journée


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments

    Rémy FARIALA MUTCHANGA

    Nous sommes de cœur ❤️💓❤️❤️ avec nos frères et sœurs qui sont dans cette situation, que le bon Dieu le miséricordieux continuaient à protège les pauvres innocents.

    Reply (0) Like (0) Dislike (0)

    For post reply you need to login your account. Login Now