img

Top News

Société

Sécurité

Politique

Actualités

Illustration

Quelques heures après son arrivée à Goma au Nord-Kivu pour la énième évaluation de l'état de siège, Sama Lukonde premier ministre de la République Démocratique du Congo continue à recevoir plus d'une proposition qui pourrait l'aider à décider de l'avenir de cette mesure dite exceptionnelle dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri.

Le député provincial Promesse Matofali Yonama un des cadres du parti politique Ensemble de Moïse Katumbi a, dans un communiqué parvenu à election-net-com ce vendredi 23 septembre 2022, appelé le chef du gouvernement congolais à autoriser l’ouverture officielle de la session de septembre ce 30 septembre 2022 à l’Assemblee provinciale du Nord-Kivu.

L'élu de Butembo demande à la délégation conduite par le Premier ministre Sama Lukonde de lever cet état de siège qui, selon lui, a failli et laisser les militaires s’occuper seules des opérations.

Il a, par ailleurs, souligné que les zones de Beni et Lubero doivent être déclarées comme zones sinistres. Et ce, pour alléger la pression fiscale.

''il faut aussi le renforcement de la capacité opérationnelle des militaires et d’autres services de sécurité pour les permettre de bien jouer leur rôle'', a-t-il déclaré.

Enfin, l'élu de Butembo a exigé qu'il y ait dans une urgence totale le lancement ''au vrai sens du mot'' des opérations militaires contre les groupes armés afin d’imposer l’autorité de l'état à Bunagana , Beni , Butembo, Lukweti.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate