Nord-Kivu : les M23 en débandade après s'être affrontés avec d’autres groupes armés à Kishishe

Illustration


Des combats ont opposés, mardi 29 novembre 2022, les rebelles du M23 aux combattants des groupes armés de FDLR et de Maï-Maï Nyatura au village Kishishe, dans le groupement Bambo, territoire de Rusthuru au Nord-Kivu.

Citées par radio Okapi, des sources locales rapportent que des tirs ont été entendus entre 6 heures et 9 heures locales, dans cette partie du Nord-Kivu.

Les mêmes sources indiquent que les rebelles du M23 tentaient de reprendre le contrôle de Kishishe qu’ils ont perdu la semaine dernière à l’issue des accrochages avec les FARDC, les miliciens et les FDLR.

Cette radio onusienne indique que les rebelles du M23 font face, depuis une dizaine de jours, aux attaques des groupes armés locaux et étranger, en l’occurrence les FDLR, sur plusieurs fronts.

Il sied de noter que les combattants locaux qui s’affrontent au M23 sont les Maï-Maï APCLS et ceux de Nyatura CMC qui sont déployés entre Kitshanga et Chumba, groupement Bishusha pour empêcher le M23 de faire leur assaut sur Kitshanga.

D’autres factions Nyatura et Maï-Maï mènent des attaques répétées contre le M23 entre Katale et Biruma, sur la route nationale numéro 2 au territoire de Rutshuru et entre Nkwenda et Kisharu, dans le groupement Binza.

Certains défenseurs des droits humains craignent que ce conflit ne se cristallise en violences tribales.

C’est par exemple sur l’axe Bwiza-Kitshanga-Burungu où les membres de certaines communautés fuient leurs milieux de vie après avoir été  ciblés par des miliciens Maï-Maï.

Powered by Froala Editor


Post Tags


leave a reply

Comments