img

Société

Sécurité

Politique

Internationale

Actualités

Une base de la Monusco à Goma vandalisée. Ph de tiers

Depuis les manifestations anti-MONUSCO dabs la province du Nord-Kivu, il s'observe dans toutes les bases de la monusco une armée qui garde une autre armée. Ce constat est de Samuel Amani militant au sein du groupe de pression véranda Mutsanga.

Pour lui, il est inadmissible qu'une armée comme les FARDC ayant pour mission de défendre l'intégrité territoriale, protéger la population et leurs biens, puissent sécuriser  la MONUSCO à lieu et place de sécuriser les populations civiles longtemps meurtrie de l'insécurité grandissante dans la partie Est de la République démocratique du Congo par des multiples groupes armés.

Il souligne par ailleurs que la MONUSCO est bien bien équipée même plus que FARDC, ce qui fait qu'il s'oppose à ce fait qu'il y ait un déploiement significatif des éléments FARDC devant les bases de la MONUSCO dans la province du Nord-Kivu.

'' sans oublier que la MONUSCO fait partie des groupes armés rebelles de notre pays. Alors si les FARDC continuent à sécuriser les ennemis du Congo lieu de sécuriser la population congolaise nous allons conclure les FARDC et la MONUSCO sont dans une même valise. Au finish le peuple qui est en train de chasser la MONUSCO saura comment faire aussi pour les FARDC'', a-t-il déclaré.

Il a enfin appelé les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), de reprendre sa mission, celle de défendre et protéger le pays, la population et ses biens.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate