img

Actualités

Politique

Sécurité

C'est depuis samedi 22 mai 2021 que l’éruption du Nyiragongo avait eu lieu dans le Nord-Kivu. Cette catastrophe naturelle a causé plusieurs pertes en vies humaines. Des dégâts matériels énormes sont aussi à signaler.

Malgré l'arrêt de la lave, les secousses sismiques continues à frapper Goma et ces environs. Le Rwanda voisin est aussi victime de tremblement de terre.

Ainsi face à cette situation, l’ONU a décidé d’évacuer de Goma son personnel jugé non essentiel. D'après les informations recoupées par Élection-net.com, la majeure partie du staff onusien doit être transportée vers Bukavu et Saké.

D'après la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC qui annonce cette décision, c'est à partir de ce 26 mai que "la Monusco va procéder à la relocalisation en RDC et dans les zones d’opérations de la Mission, de son personnel non essentiel", a fait savoir Bintou Keïta.

Il faut préciser que la ville de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu fait face aux séismes qui se poursuivent après l'éruption du volcan Nyiragongo.
Plusieurs immeubles s'effondrent dans plusieurs quartiers suite au tremblement de terre.

Joël Mesa Nzuzi

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate