Nord-Kivu : dix bombes larguées à Sake par les combattants du M23

Photos d'illustration


Cinq chefs d'armées de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) avaient foulé le sol de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, le jeudi 29 février dernier.

Après avoir fini le déploiement des éléments qui constituent la force de la « SAMIRDC » dans la province du Nord-Kivu, ces chefs d'Etat-majors sont arrivés dans la ville de Goma. 

Pour témoigner de leur solidarité et rassurer la population du Nord-Kivu, les chefs d'État-major ont également visité les lignes de front. Cependant, leur déplacement a été perturbé par des bombardements effectués par la rébellion du M23. 

Peu avant leur arrivée à Mubambiro, les rebelles du M23 ont ciblé la cité par des tirs d'artillerie. Ces bombardements ont fait trois morts et deux blessés. 

En dépit de cela, la délégation a été déterminée à atteindre la cité de Sake. 

"Les dix bombes larguées par les terroristes de l'armée rwandaise à SAKE, ce 1er mars, n'ont pas empêché les chefs d'états-majors généraux de l'Afrique du Sud, de la RDC, de la Tanzanie, du Malawi et du Burundi de visiter la zone en prévision d'une des grandes offensives" peut-on lire sur le compte X du lieutenant-colonel Guyaume Ndjike, porte-parole des forces armées de la République Démocratique du Congo et du gouverneur militaire du Nord- Kivu

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • RDC : le discours "terre à terre" de Christophe Mboso à l'assemblée nationale
  • RDC/Ass.Nat : discours de Vital Kamerhe ou l'art de bien parler
  • RDC/Ass.Nat: Vital Kamerhe brise la peur


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments