img

Actualités

Sécurité

La notabilité de Rutshuru accuse les groupes armés installés près des champs périphériques de l'agglomération de Nyamilima d’imposer des taxes aux cultivateurs à Rutshuru.

Aimé Mbusa Mukanda, un des notables de Rutshuru qui livre cette information à Election-net.com ce samedi 27 février 2021 indique que ces rebelles qui tracassent les habitants et particulièrement ceux qui se rendent dans des champs, commencent à envahir presque tous les coins. Et cela malgré les deux positions FARDC, l'une à Humule à au moins 0,5km, et l'autre à Nyabitale à plus au moins 1km.

''Ces rebelles à cette journée du samedi 27 février se sont positionnés à l'ancienne église catholique de Gitwa, dans le but de maximiser leurs recettes où toute personne ayant une taille d'adulte sans se fouiller à l'âge est contrainte de payer 1000fc et si non, on fouette pour amener après'', a-t-il indiqué à election-net.com

Et d'ajouter qu'avec la présence du colonel Zaïre, commandant en place, la population ne fait que souffrir ''[…]On se demande la mission qui avait motivé aux autorités militaires de lui affecter ici pour faire souffrir la population'', a-t-il fait savoir.

Enfin, Mbusa Mukanda Aimé a souligné que la population de Nyamilima continue à hausser les voix pour solliciter l'intervention urgente du gouvernement, pouvant permettre l'éradication des rebelles dans les champs de paisibles citoyens.

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate