img

Actualités

Sécurité

Les militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) tués lors d'une attaque attribuée aux présumés rebelles du M23, dans la nuit du 24 au 25 janvier dernier dans la localité de Nyesisi, groupement de Kisigari, ont été inhumés au camp militaire de Rumangabo, dans le territoire de Rutshuru, ce samedi 29 janvier 2022.

Rendant hommage à ces vaillants soldats tombés au front qui sont au nombre de 27, le lieutenant général Ndima Kongba Constant, gouverneur militaire du Nord-Kivu, qui s'est déplacé pour inhumation de ses hommes a souligné que cette perte motive davantage les FARDC à en finir avec tous les groupes rebelles qui insécurisent l'Est du pays depuis plusieurs années.

''Les soldats qui dorment ici sont des jeunes venus d’autres provinces. Ils sont morts en train de défendre la patrie. Je dois vous rassure tous ici, que nous ne laisserons même pas un cm de notre territoire entre les mains de l'ennemi. Même ceux qui font des bêtises à Beni, je leur dis que c'est fini pour eux. Nous allons tout faire pour défendre notre pays. À vous chers soldats présents ici, je dois voir la vengeance'', a-t-il déclaré.

Et de poursuivre :

''Aux épouses et enfants des soldats tombés sur le champ d'honneur, je vous présente les sincères condoléances des autorités du pays, en commençant par le Président de la République, commandant des Forces armées de la police et de l'armée. Le chef d’état-major général des FARDC vous rassure qu'il est avec vous. Et nous tous, sommes avec vous » a dit le lieutenant général Constant Ndima.

En rappel, suite à ces affrontements entre les FARDC et les présumés rebelles du M23 dans les groupements Rugari et Kisigari, les habitants ont fui au moins six villages, ceux-ci n'ont pas encore regagné leurs domiciles.

La plupart se sont déplacés pour Rugari centre, Rumangabo, Kibumba et dans d'autres endroits jugés sécurisés.

Dans le compte rendu du conseil des ministres tenu à Kinshasa le vendredi dernier, l'on confirme le décès des plusieurs militaires FARDC, dont le colonel Ndume Banganyingano

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate