img

Actualités

Politique

Sécurité

La militante Huguette Muluhirwa, s'est adressée aux autorités militaires qui sont dans les provinces sous état de siège notamment le Nord-Kivu et l'Ituri.

Dans une déclaration parvenue à election-net.com ce mercredi 2 mars 2022, celle-ci a rappelé aux autorités militaires que l'Etat de siège n'est pas, "une dictature par les armes ; un sentiment démesuré d'enfreindre aux lois, il n'est pas aussi une opportunité de terroriser la population".

Étant une femme éprise de paix et de justice, elle a indiqué, par ailleurs, que cet état de siège ne doit pas être une opportunité de transformer le Nord-Kivu et l'Ituri en une jungle démocratique où tout ne tient qu'à tête-bêche et aux humeurs quotidiennes

''Et, je tiens à vous rappeler que RDC est régie par la constitution et que nous veillerons toujours en ce que cette dernière soit respectée'', a-t-elle indiqué.

En outre, elle a noté que cet état de siège ne devrait pas être un moyen de traumatiser la paisible population longtemps meurtrie en lui infligeant un silence gênant.

''La population veut vous voir sur le champ de bataille et attendre que l'ennemi est neutralisé jusqu'à son dernier retranchement'', a-t-elle souligné.

Enfin, elle a dénoncé la détention ''arbitraire, injuste et illégale'' de deux députés provinciaux à Goma, ce qui selon elle, constitue un respect manqué et un acte qui frôle le mépris à l'égard du souverain primaire. Car estime-t-elle, le peuple a investi beaucoup d'espérance dans l'État de Siège

''Nous déplorons tout simplement cette manière opposée et sens unique de voir les choses ! Nous exigeons la libération immédiate et sans condition de nos élus injustement arrêtés'', a-t-elle chuté.

Prince BAGHENI

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate