img

Actualités

Économie

Sécurité

Société

La marine ougandaise a arrêté 8 pêcheurs congolais sur les eaux du lac Édouard(au Nord-Kivu) le jeudi 23 juillet 2020 dernier. L'information est livrée à election-net.com par la nouvelle société civile du territoire de Beni.

A en croire cette structure citoyenne , ce pêcheurs congolais sont accusés d'avoir franchi la limite lacustre entre la RDC et l'Ouganda. Cependant, elle déplore la façon dont ces arrestations ont eu lieu. Au delà de les priver de leur liberté, la nouvelle société civile note que ces pêcheurs seraient passés à tabac avant de les acheminer à Katwe dans une maison carcérale.

A lire aussi Nord-Kivu : 7 pêcheurs congolais libérés par la marine ougandaise

Dans sa farde des recommandations face aux arrestations intempestives des pêcheurs congolais sur les eaux du lac Édouard, la nouvelle société civile sollicite qu'une diplomatie soit engagée entre l'Ouganda et la RDC. Ce, pour permettre à chaque partie d'avoir la vraie limite lacustre et ainsi éviter des éventuelles arrestations.

"Face à ces arrestations en répétition des pêcheurs Congolais le gouvernement de la RDC devrait mener des démarches diplomatiques avec l'Ouganda en faveur de ces concitoyens, de baliser les vraies limites maritime entre le deux pays pour épargner la population des conséquences systématiques, de doter les pêcheurs Congolais des appareils spécialisés pour détecter les limites exactes",suggère Moïse Kipitulu, coordinateur de la nouvelle société civile en territoire de Beni.

Notons que ces interpellations interviennent après plusieurs mois sans enregistrer des tels cas. Au cours de ces mois d'accalmie sur les eaux du lac Édouard, certains pêcheurs congolais ont même été graciés par Yoweri Museveni, président de l'Ouganda.

Dieubon Mughenze depuis Beni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate