Mobilisation contre la force de l'EAC : une journée ''ville morte'' annoncée à Goma

Quelques soldats membres de l'EAC, photo tiers


La journée du 18 janvier 2023, une centaine de manifestants, répondant à l'appel de mouvements citoyens, s'étaient rassemblés pour marcher contre la force régionale de l'East African Community (EAC), qu'ils jugent inefficaces pour lutter contre la rébellion du M23. Cette marche a été violemment dispersée par la police à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

Pour éviter une scène pareille, des mouvements citoyens appellent cette fois-ci à une journée ville morte ce jeudi 26 janvier. Une façon de manifester toujours contre les forces de l'EAC.

''Nous appelons la population à observer une ville morte le jeudi 26 janvier 2023 à Goma, façon d'épargner notre pays du plan de la balkanisation, exigeons le retrait sans conditions des forces étrangères sur notre territoire" déclarent les mouvements citoyens.

À rappeler que plusieurs milliers de soldats du Kenya et du Burundi ont été déployés en renfort de l'armée congolaise et des Nations unies pour lutter contre les M23 dans l'Est ; 750 militaires sud-soudanais sont attendus prochainement.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Nord-Kivu/M23 : "des milliers de civils pris en étau", alerte l'OCHA
  • Nord-Kivu : les officiers rwandais chassés de la Force régionale
  • Nord-Kivu : Goma dans le viseur des rebelles du M23 ?


  • leave a reply

    Comments