img

Société

Sécurité

Politique

Actualités

Illustration

Des réactions fussent de partout, quelques heures après la tenue du mini sommet de Luanda sur la paix et la sécurité dans la région orientale de la République Démocratique du Congo.

Dans une interview accordée à election-net-com, ce jeudi 24 novembre 2022, le député provincial du Nord-Kivu Aisé Kanendu a souligné qu'il y a un complot de la communauté des pays de l'Afrique de l'Est (EAC) contre la RDC. 

Pour cet élu de Lubero, il est inadmissible qu'un tel sommet puisse se clôturer sans que l'on fasse allusion au phénomène ADF qui massacre les populations civiles, se livre aux enlèvements et kidnapping, viole et incendie les habitations de la paisible population.

''il est vrai que le M23 créé par le Rwanda et l'Ouganda est venu détourner l'attention de l'opinion publique sur la question du phénomène ADF. Lorsque les chefs des Etats membres de EAC minimisent les atrocités perpétrées par les ADF, cela prouve que le complot est total'', a-t-il indiqué à election-net-com.

Il a par ailleurs souligné que ces d'États membres de EAC sont allés très loin en responsabilisant la MONUSCO ayant un bilan mitigé de travailler de mèche Avec la force régionale. 

''Au stade actuel, toute personne qui pense que la Monusco peut encore aider le peuple congolais, n'est pas la bienvenue dans le pays de Lumumba. Ces chefs des Etats de EAC ignorent et oublient vite ce qui a fait que les congolais puissent accepter la venue de la force régionale'', a-t-il indiqué.

En outre, l'élu de Lubero au Nord-Kivu s'est prononcé sur le périple de Uhuru Kenyatta, président honoraire du Kenya, qui pense que la solution au problème sécuritaire en RDC, c'est le dialogue avec les groupes terroristes, en indiquant que les congolais de posent plusieurs questions sur le pourquoi du déploiement d'une force régionale alors que les animateurs de EAC estiment que la solution viendrait d'un dialogue.

''les congolais se posent mille à une question, pourquoi encore envoyer la force régionale pendant que la solution envisagée n'est pas militaire et d'ailleurs depuis que cette force a été déployée sur terrain, il semble que leur mission diffère à celle de la MONUSCO qui ne fait qu'observer'', a-t-il déclaré

Il a, enfin souligné que les chefs d'états membres de l'EAC trompent le président Félix Antoine Tshisekedi en manifestant ''l'hypocrisie qu'ils sont là pour aider les congolais pourtant le congolais a toujours été seul sur la ligne de front, ce qui demande une mobilisation de sa part''.

Ce point de vue est partagé par le militant de la LUCHA,  Juvenal Metya. Pour lui, c'est une légèreté qui se fait montre quand les gouvernants tentent de traiter la question des ADF.

 "sans créer la division, nous voudrions voir la même mobilisation être axée sur la question des ADF", a-t-il exhorté au micro d'election-net.com.

Prince BAGHENI

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate