img

Actualités

Politique

Le Secrétaire général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS, Augustin Kabuya vient d'adresser une correspondance au Gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka pour lui faire part de l'intention de son parti politique d'organiser un meeting populaire ce mardi, 12 novembre à Kinshasa.

Dans sa lettre, le numéro deux du parti présidentiel en République Démocratique du Congo, précise que le meeting de ce mardi est organisé en mémoire des combattants de l'UDPS.

Mais selon certains cadres contactés par election-net.com la journée de ce lundi, cette messe politique pourrait être une occasion pour le Président intérimaire de la formation politique du Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de fixer l'opinion sur la position du parti en rapport avec les tensions nées le week-end au sujet du sabotage des effigies du Président de la République à Kolwezi par les militants présumés du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, PPRD de l'allié Joseph Kabila, l'ex-chef de l'État.

Cet acte de vandalisme a provoqué des réactions dans la classe politique allons jusqu'à demander, pour le Coordinateur du CACH, la suspension des pourparlers entre le CACH et le FCC.

Jean Marc Kabund A Kabund va-t- il mettre en exécution sa menace, rien n'est moins sûr pour le moment.

Mais la seule certitude est que la situation est prise au sérieux par les caciques de l'ancien régime qui ne cessent de lancer des appels à l'apaisement.

Lors d'un point de presse aujourd'hui à Kinshasa, l'ancien ministre de la défense et proche de Joseph Kabila, Tshikez Diemu a demandé aux deux parties d'apaiser leurs différents militants pour préserver le pays d'un éventuel conflit aux conséquences inimaginables.

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate