img

Actualités

Société

Le mouvement citoyen lutte pour le changement Lucha section de Mbuji-mayi, salue la réouverture des audiences du procès concernant le vol du diamant vert (Fancy green de 2,30 carats) d'une grande valeur marchande dérobé l'année dernière dans le shipment n°1/2019 de la MIBA à la centrale de triage et ses corollaires.

Dans son communiqué du 20 juillet 2020, la Lucha section de Mbuji-mayi souligne que Les enquêtes ouvertes depuis le 8 Juillet 2019 par le Procureur de la République par le biais de la police judiciaire du département de lutte contre la criminalité économique et financière avant d'être récupérées par lui même, ont connues beaucoup des rebondissements invraisemblables ; du travail rigoureux au relâchement et tergiversations.

Elle précise également que cela a été motivés notamment par la perception,par le procureur de la république, de certains frais illégaux qu'ils avaient dénoncé dans une correspondance adressée au procureur général le 8 Juillet 2020.

Dans le même communiqué, la Lucha souhaite que le début effectif de ce procès soit aussi le début d'un nouvel ère du nettoyage systématique du réseau des magouilleurs qui œuvrent en toute impunité, volent et saignent la MIBA. Elle souhaite également que, tous les dossiers concernant les vols, détournements, malversations financières et megestion soient instruits avec rigueur jusqu'au prononcé de la sentence.

Tout en dénonçant la récente nomination du directeur général a.i issu d'une équipe dirigeante dont la gestion morose est décriée, la Lucha rappelle la nécessité de remplacer urgemment les dirigeants actuels de la société MIBA qui portent une lourde responsabilité dans l'émergence du réseau mafieux au sein de cette société.

Pompon BEYOKOBANA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate