Masisi : ces autres accusations qui pèsent sur les M23

Des rebelles du M23. Ph de tiers


Dans un nouveau communiqué parvenu à ELECTION-NET-COM ce lundi 13 Mars 2023, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont dénoncé avec vigueur la poursuite des attaques continues des rebelles du M23 soutenus par le Rwanda sur les populations civiles dans la province du Nord-Kivu.

L'armée congolaise rappelle que le dernier cas en date est celui du samedi 11 Mars 2023 dans la cité de saké en territoire de Masisi au Nord-Kivu.

''En effet, ces terroristes ont pilonné au mortier 120 mm l'agglomération de Saké. Le bilan encore provisoire fait état de quatre civils tués et six Autres blessés'', a souligné le lieutenant Colonel Guillaume Ndjike Kaiko.

Par ailleurs, ce communicateur des Forces Armées de la République Démocratique du Congo au Nord-Kivu a souligné dans ce communiqué que l'attitude belliqueuse et barbare de l'armée rwandaise constitue non seulement la violation manifeste et intentionnelle du droit international humanitaire, mais aussi un affront vis-à-vis de la communauté internationale, l'Union Africaine et les organisations sous régionales.

Enfin, il a été rappelé que l'armée congolaise se réserve le droit de tout mettre en œuvre pour protéger la population congolaise et de défendre l'intégrité du territoire national

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • M23 : nouveau renforcement des effectifs ?
  • Goma : des recruteurs du M23 arrêtés
  • Flash : un cadre du M23 tué à Rugari

  • Post Tags


    leave a reply

    Comments