Maniema/Coups des fouets aux femmes de Salamabila : le programme de désarmement se prononce

Photo d'illustration


Les réactions ne cessent de tomber en République Démocratique du Congo (RDC) au lendemain de l'apparition sur les réseaux sociaux des vidéos montrant les miliciens Maï-Maï Malaika en train de fouetter au sang les femmes et filles à Salamabila, en territoire de Kabambare, dans la province du Maniema.

Le Programme de Désarmement, Démobilisation, Relèvement Communautaire et Stabilisation ( P-DDRCS) vient à son tour de se prononcer sur ce dossier. Dans un communiqué de presse du lundi 23 janvier parvenu à election-net.com, ce programme de la présidence de la République " dénonce et condamne avec fermeté et la plus grande énergie les actes de torture, de violence physique et d'humiliation perpétrés par les éléments du groupe armé Maï Maï Malaika actifs à Salamabila, dans le territoire de Kabambare, province du Maniema contre les paisibles citoyens, surtout contre les femmes".

Pour le P-DDRCS, « Aucune raison ne peut justifier de tels actes odieux et ignobles qui violent la morale, la loi, les valeurs humaines, les textes et conventions internationales sur la protection et la promotion de la dignité de la femme ».

Ce faisant, la coordination nationale du P-DDRCS lance un appel pressant à tous les groupes armés oeuvrant dans la province du Maniema à cesser des agressions et toute forme d'exactions contre la population, et à rejoindre ledit programme lancé au mois de décembre dernier à Kindu chef-lieu de la province du Maniema.

Ci-dessous l'intégralité du communiqué :

Pour rappel, des vidéos devenues virales prises à partir de Salamabila montrent les miliciens Maï-Maï Malaika dirigés par le Cheikh Kabala en train de passer à tabac les filles qui s'habillent en jupes, robes ou encore en pantalon de taille courte.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Salamabila : une descente du gouvernement central annoncée
  • Maniema : tout savoir sur les préparatifs de l'opération d'identification et d'enrôlement des électeurs
  • Maniema : des militants de la LUCHA sous menaces de " mort" à Kindu


  • leave a reply

    Comments