img

Actualités

Société

L'association de promotion et de protection des droits de l'homme Haki za Binadamu-Maniema, dit avoir suivi avec désolation les propos et images à travers les médias d'un présumé auteur de vol à mains armés dans la ville de Kindu.

Dans un communiqué de presse signé par son président ad intérim Raphaël Upelele ce 02 février 2021 il rappelle le principe fondamental de présomption d'innocence, une de procédure, procès équitable en matière pénale violés par les autorités urbaines et provinciales lors de la présentation de ce suspect devant la presse et le public.
Cela constitue non seulement une atteinte à son droit à la présomption d'innocence, mais aussi et surtout «une infraction d'imputation dommageable prévue et punie par l'article 74 du code pénal congolais », précise le document.
Tout en félicitant les éléments de la police et agents de services de sécurité pour la bravoure à la traque des présumés malfrats, Haki za Binadamu-Maniema recommande à l'avenir de mettre fin à ce genre de pratique éhontée qui constitue une violation de droit fondamental de la personne humaine.

Tony Kasongo à Kindu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate