loader
img

Top News

Société

Photo d'illustration

Après plusieurs jours d'accalmie, des cas des vols à mains armées refont surface à Kindu, chef-lieu lieu de la province du Maniema, et à l'intérieur de la province. Il ne se passe plus deux jours sans qu'un nouveau cas d'insécurité ne soit signalé, perturbant ainsi la quiétude de la population.

Cependant, des professionnels des médias et même des maisons de presse, deviennent des cibles des bandits à mains armées. 

Le dernier cas en date est celui du journaliste Grâce Mbambi, rédacteur en chef de la radio communautaire Maniema Liberté (RTC-MALI), émettant à Kindu, et correspondant de Digital Congo. 

Selon son témoignage, ses deux domiciles situés dans deux différents quartiers ont été visités par des voleurs à mains armées, la nuit du jeudi au vendredi 13 mai. Dans l'un de ses domiciles, les malfrats ont emporté avec eux un ordinateur, un poste de télévision et plusieurs autres biens de valeur.

Avec cette visite de ses deux domiciles la même nuit, ce journaliste craint pour sa vie et pense qu'il serait la cible de ces bandits à mains armées.

Ce cas se produit 48 heures après un autre cas qui s'est produit la nuit du mardi au mercredi dernier à Salamabila, dans le territoire de Kabambare, où la radio Sauti ya Mkaaji, station de Salamabila, a été visitée par des voleurs qui ont réussi à casser les deux cadenas et ont emporté deux ordinateurs portables servant respectivement à la technique et à la rédaction de cette radio communautaire.

l'Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC/Section du Maniema) dénonce cette insécurité qui vise désormais les journalistes. 

"Je dénonce cette insécurité qui ne cesse pas de poursuivre son bonhomme de chemin dans toute l'étendue de la province du Maniema et dans la ville de Kindu en particulier. Cette situation qui commence à toucher les journalistes et les organes de média, m' inquiète beaucoup. Pas plus de 72 heures, la radio Sauti ya Mkaaji, station de Salamabila, a été visitée par les voleurs à mains armées emportant les matériels de travail. La nuit du jeudi à vendredi, c'était le tour du journaliste Grâce Mbambi . Visité par ces voleurs à mains armées, notre confrère s'est vu dépouiller de tous ses matériels de travail et de ses biens de la maison. Ce qui est inquiétant, ce que ses deux résidences séparées, situées dans deux quartiers différents, ont été visités. Cela démontre que Grâce Mbambi serait sous le collimateur de cette bande",a dénoncé dans une déclaration, Yusufu Shabani, Président Sectionnaire de l'UNPC au Maniema.

Il invite, par ailleurs, les autorités compétentes à assurer une sécurité particulière à tous les journalistes.

"Condamnant des tels actes, j'invite les autorités à assurer une sécurité particulière à tous les journalistes, particulièrement à Grâce Mbambi. Aujourd'hui ce sont les biens qui viennent d'être emportés, mais demain, nous craignons vraiment la perte de la vie d'une personne humaine", a-t-il chuté.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate