img

Actualités

Société

La motion de défiance des 11 députés provinciaux du Maniema visant le gouverneur de province Musafiri Nkola MIOMA Auguy alimente le débat à Kindu chef-lieu de la province du Maniema. Dans les salons des partis politiques et sur les différentes artères et de la ville, le sujet est sur toutes les lèvres. Les acteurs politiques locaux de tous bords sont nombreux à commenter le sujet dans différents médias locaux. L'opposition politique en province n'est pas du reste. Le coordonnateur provincial de la coalition Lamuka s'est livré à un entretien téléphonique avec election-net.com ce lundi 20 juillet pour commenter le sujet. 

Il pense que la démarche des députés provinciaux est constitutionnelle. Il leur demande par ailleurs que leur motion n'aie pas un caractère alimentaire.

"C'est un travail  constitutionnel. Si les députés ont vu réellement que le gouverneur de province est à la contre de la constitution ou des lois du pays, ils peuvent initier une motion contre le gouverneur. Mais que ça ne soit pas une motion alimentaire. Parce Qu'on a vu dans le passé, les députés provinciaux initiés des motions alimentaires pour leurs poches, pour leurs ventres. Si c'est de cette sorte que les motions doivent être initiées, ce n'est pas vraiment important pour notre peuple, nous voulons un changement de la chose publique", a déclaré Leader Kanamuli Kalokola, coordonnateur provincial de la coalition Lamuka au Maniema.

Il dénonce par ailleurs des pressions qui seraient exercées selon lui, sur les députés provinciaux et le gouverneur de province par certains leaders politiques du Maniema vivant en Kinshasa, pression qui pousse selon lui, les députés provinciaux et le gouverneur à travailler pour le compte de ces leaders politiques de la province résidant à Kinshasa en lieu et place de travailler pour l'intérêt du peuple.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate