Maniema/Lutte contre l'insécurité : Un plan opérationnel déjà disponible (Afani Idrissa)


Nommé Ministre Provincial de l'Intérieur Sécurité, Ordre Public et Relations avec les Institutions le 24 décembre 2020 au gouvernement provincial du Maniema, l'UDPS Afani Idrissa Mangala a déjà une idée pour éradiquer l'insécurité marquée par les vols à mains armées et des affrontements entre groupes des jeunes inter quartiers d'autodéfense, ainsi que l'activisme des milices maï maï dans la partie sud de la province, en territoire de Kabambare en particulier.

C'est en tout cas ce qu'il a laissé entendre dans un entretien téléphonique avec election-net-com ce samedi 27 février, au lendemain d'une nuit du vendredi 26 février émaillée des retentissements de coups de balle au quartier Tokolote où les éléments de la police partis arrêtés un présumé auteur de violence sur mineur ont tiré plusieurs coups de balle pour dissuader des jeunes de cette contrée de la ville de Kindu, qui voulaient s'opposer à cette opération.

"Les cas d'insécurité dans la ville de Kindu n'ont pas commencé aujourd'hui. Nous sommes heureux de dire à haute voix que nous venons de diminuer sensiblement les cas de violence dans la ville de Kindu, orchestrés par des bandits à mains armées et consorts", a-t-il lancé, avant de rassurer :

" Avec les mesures que nous allons prendre d'ici là, peut être après un mois, deux mois, nous allons attendre des faits isolés. Parce que nous avons déjà dressé un plan opérationnel par rapport à ces actes de banditisme et des vols à mains armées dans la ville de Kindu. Parce que notre ville est une ville qui est paisible, qui n'est pas totalement adaptée à ce genre de banditisme, mais comme ce sont des cas importés de l'extérieur, et que nous sommes très vigilant, nous allons nous occuper et vous verrez dans deux, trois mois, ces genres de banditisme vont prendre fin ou diminué sensiblement dans notre ville".

À la question d'election-net.com de savoir quelle recette magique a-t-il pour mettre fin au banditisme urbain dans la ville de Kindu, occasionné par la prolifération des groupes des jeunes inter quartiers d'autodéfense, et dont bon nombre d'observateurs pointent du doigt accusateur certains acteurs politiques qui seraient derrière ces groupes de jeunes, Afani Idrissa Mangala dit compter sur l'appui de la population.

"Je suis un enfant de la ville, je suis connu, et je coopère avec tout le monde. Avec l'appui de la population que nous sommes en train de recevoir de partout, je pense que ce genre de banditisme ne doit pas être enrayé dans la ville de Kindu, je fais confiance tout simplement à la population".

Il en sera ainsi pour toute la province, ajoute-t-il.

"Je m'occupe de toute étendue de la province, et lorsqu'il y a cas de banditisme partout, je mets un regard".

À Afani Idrissa Mangala de chuter : "Donc, j'en appelle à tout celui qui pense qu'il doit mettre en défi notre gouvernement, le gouvernement d'Amadi Lubenga, c'est un gouvernement très responsable, animé par des hommes responsables, qui ont le souci de la population. Nous allons mettre fin à l'insécurité dans peu de temps dans toute l'étendue de la province".

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu


Post Tags


leave a reply

Comments