img

Actualités

Sport

C'est au lendemain de la sortie médiatique du Président de la société civile forces vives du Maniema sur le dossier Bukanga Lonzo, que le parti présidentiel, l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS/fédération rurale Maniema-Nord est sortie de son silence.

Intervenant ce jeudi 13 mai sur les ondes d'une radio locale émettant depuis Kindu, chef-lieu de la province du Maniema, le chargé de justice et droits humains au sein de cette fédération rurale est monté au créneau pour dénoncer avec la dernière énergie ce qu'il appelle "la manière ambiguë de la dernière déclaration du Président de la société civile forces vives du Maniema, qui a qualifié la justice congolaise comme une justice à double vitesse dont un noyau de certaines personnalités en République Démocratique du Congo contre les fils de l'Est en général, et ceux du Maniema en particulier".

" Nous disons faux et archi faux. Car tous ceux qui sont poursuivis aujourd'hui dans ce pouvoir pour détournement des deniers publics et d'autres infractions par exemple, ne sont pas seulement du Maniema", a répliqué Ngoy Itumpu Ikinga à Me. Stéphane Kamundala.

À lui d'illustrer : " Nous citons par exemple en passant Willy Bakonga, ex Ministre de l'enseignement primaire, secondaire et professionnel, Sami Jamal d'ailleurs qui n'est pas congolais".

Et de poursuivre : "Nous sommes dans une République où l'unité nationale est plus que recherchée par tous. Des telles déclarations n'ont pas de place. D'ailleurs, cette déclaration du Président de la société civile forces vives du Maniema, fait croire aux gens que l'honorable sénateur Matata Ponyo Mapon sera nécessairement condamné alors que lui-même ne se reproche de rien".

En outre, il met en garde toute personne qui tenterait de fragiliser la justice.

"Le Secrétariat général ayant la justice et droits humains dans ses attributions dans la fédération Maniema-Nord, met en garde toute personne de près ou de loin, d'une manière ou d'une autre, tentera de fragiliser la justice congolaise qui doit élever cette Nation qui a tant souffert, trouvera des barrières "béton" sur son chemin", a-t-il martelé.

Pour rappel, la société civile forces vives du Maniema,(SOCIMA), a dénoncé dans un point de presse tenu à Kindu le mardi 11 mai par son Président Me. Stéphane Kamundala, "les cabales montées contre Matata Ponyo", qui fait objet des poursuites judiciaires dans le cadre d'un détournement présumé des fonds alloués au parc agro-industriel de Bukanga Lonzo.

Au cours de la même sortie médiatique, la SOCIMA a également dénoncé les poursuites judiciaires ne visant que les personnalités politiques de l'Est de la République Démocratique du Congo.

Pour elle, "il s'agit d'une justice à double vitesse et d'une politique de deux poids deux mesures".

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate