loader
img

Actualités

Interview

Politique

Dans une correspondance adressée au Président national du parti Jean-Pierre Bemba, consultée par election-net.com, les militants du Mouvement de Libération du Congo (MLC-Maniema) désavouent leur Président fédéral Séraphin Opanga Ngumbu Okese.

Neuf (09) griefs sont mis à sa charge du président fédéral désavoué, notamment avoir déclaré que le poste de Directeur de cabinet du Gouverneur intérimaire qu'il occupe a été acquis par ses "propres relations" et "non au compte du MLC".

Les signataires de cette correspondance lui reprochent également l'appropriation des avantages du parti et sa non-organisation au profit de sa fondation.

Ils l'accusent aussi d'avoir eu de son "parrain politique du FCC" une mission de détruire le parti.

"Monsieur Séraphin Opanga Ngumbu a un parrain politique du FCC, alors qu'il se dit de l'Union Sacrée ; il est donc un homme sans position qui a une mission de détruire le parti pour lequel nous nous sommes battu depuis très longtemps", ont-ils écrit.

Ils demandent en effet sa mise à l'écart de la présidence de la fédération provinciale du Maniema et du parti.

"C'est pourquoi, les militants du MLC Maniema vous demandent de l'écarter sans condition, car Monsieur Opango ayant servi le FCC "PPRD… Ainsi donc, nous vous demandons de non seulement le suspendre, mais plus tôt l'écarter dans notre parti".

Contacté par election-net.com, l'incriminé indique que le dossier est déjà réglé à l'interne.

"Ce dossier est déjà clos. Les gens se sont entretenus. Les linges salles ont été lavées en famille", a réagi Séraphin Opanga Ngumbu Okese

Par contre, l'un des signataires de la lettre de désaveu ne confirme pas la résolution complète du conflit, mais parle d'une phase d'observation accordée à l'incriminé. Et ce, au regard de sa promesse de changer sa façon de diriger en province ce parti cher à l'ancien Vice-président de la RDC Jean-Pierre Bemba Gombo.

"Il y a eu tout ce qu'il y a eu, on est en train de chercher comment pallier la situation au niveau provincial. Parce qu'il y a eu certains reproches qu'on a faits à Monsieur le Président provincial. Il nous avait appelé, il y avait un problème parce que certains camarades ne voulaient pas même le voir physiquement, mais je m'étais forcé pour une première rencontre, ça évolue un peu bien, je suis en train de chercher comment encore faire une deuxième rencontre, tout en conscientisant les camarades… ", a dit à election-net.com Marcel Muzaliwa Coordonateur de la Ligue des Jeunes à la fédération provinciale du MLC-Maniema, avant de lâcher :

"Que le Président provincial à partir de ce qu'il a été reproché, change. Si du moins il ne change pas, il aura pour son compte".

À lui d'ajouter :

"Les linges sales se lavent en famille bien-sûr, mais qu'il change. Il a dit qu'il va changer, mais nous sommes en train d'attendre ce changement. Si du moins ça ne changerait pas, ça peut encore rebondir très mal plus que ça".

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate