img

Actualités

Politique

Les réactions se multiplient à Kindu, après le dépôt samedi 06 février au bureau de l'Assemblée provinciale du Maniema par le député provincial Katisamba Makubuli Corneille d'une nouvelle motion de défiance visant le Gouverneur de province.

Dans une interview accordée à election-net.com, l'analyste politique Georges Kasongo estime que cette nouvelle initiative parlementaire visant le Chef de l'exécutif provincial relève de l'acharnement.

"S'agissant de la deuxième motion, pour un gouverneur qui n'a pas encore posé aucun acte, et qu'il y ait déjà une deuxième motion, pendant qu'il vient récemment d'être réhabilité par la justice. Il est à savoir que la justice à vider toutes les accusations contre le Gouverneur de province. Raison pour laquelle la justice vient de le réhabiliter. Mais entendre qu'il y a une deuxième motion qui l'attend, cela relève de l'acharnement, de l'insubordination, et quelque part d'un complot contre le Gouverneur", a déclaré Georges Kasongo.

Pour lui, cette énième motion de défiance visant le Gouverneur de province prouve que les députés provinciaux ne travaillent pas pour l'intérêt de la population.

"Maintenant, la lanterne de la population, la lanterne des autorités hiérarchiques au niveau du Gouvernement central vient d'être éclairée que les élus ne travaillent pas pour l'intérêt de la population. Parceque s'il faut voir comment le Maniema a reculé ces deux dernières années, et qu'ils continuent à entretenir cette instabilité politique en province, cela laisse croire que les élus ont leurs têtes quelque part", a-t-il poursuivi.

Par conséquent, il estime qu'il est de bon droit que l'Assemblée provinciale du Maniema soit suspendue, car ne servant plus aux intérêts du peuple.

"Si réellement ils tiennent à une deuxième motion, nous estimons que c'est de bon droit que le Ministre de l'Intérieur puisse suspendre l'Assemblée provinciale du Maniema. Parce qu'on ne peut pas évoluer comme ça. Quelqu'un qui n'a pas encore posé un acte, et qu'il soit maintenant appelé à affronter une nouvelle motion pendant qu'il n'a pas encore posé un seul acte(…)", s'est indigné cet analyste politique.

Il demande par ailleurs aux élus provinciaux d'accepter le jeu démocratique en toute sportivité.

"Je demande à nos élus d'être vraiment des démocrates, d'accepter le jeu démocratique en toute sportivité omme la justice vient de le réhabiliter. Il n'y a pas un problème particulier entre les élus et le Gouverneur. Il y a un problème entre le Maniema et ces institutions. Comme la justice vient de trancher, moi je pense qu'il n'y a pas à se disputer là dessus. Il fallait attendre la prochaine session, et à ce moment là, ils peuvent introduire une nouvelle motion. Mais ce qu'ils font déjà révèle d'un certain amateurisme, de l'acharnement", a ajouté Georges Kasongo.

À lui de chuter : "Ça c'est vraiment une façon de bloquer le Maniema.
Donc, cette motion n'a pas sa raison d'être. Les députés doivent se raviver, mettre un peu de l'eau dans leur vin, et croire que le Maniema c'est pour eux, et pour même le Gouverneur, c'est un fils du Maniema. Il n'y a pas les véritables fils du Maniema qui soient plus Maniemiens que les autres. On doit d'accepter comme tel. Nos députés doivent savoir que le pouvoir arrête le pouvoir. Comme le pouvoir législatif a décidé, le pouvoir judiciaire vient de décider autrement, mais c'est le pouvoir qui arrête le pouvoir. C'est ça la démocratie".

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate