img

Actualités

Société

Selon une source proche du gouverneur de province qui a requis l'anonymat, les faits se seraient produits la nuit du lundi à ce mardi aux environs de 22 heures locales.

D'après la même source, ces jeunes arrêtés se présentent comme des médecins stagiaires vivants en maquis dans une maison voisine du Gouvernorat. Leur moto s'est serait enflammée pendant qu'ils l'allumaient et voulaient se rendre à la cité pour manger. C'est ainsi qu'ils seraient partis se cogner à la porte principale du bâtiment abritant plusieurs services du gouvernorat dont le protocole, la comptabilité et plusieurs autres services, cassant ainsi les vitres de la porte principale, se sont-ils expliqués, a poursuivi notre source. Ils ont été remis à la police judiciaire pour des enquêtes, ajoute la même source. Par contre, "la moto est intacte, eux-mêmes sans plaie ni choc", s'étonne notre source.

Cette situation vient relancer le débat sur la sécurité à Kindu. Bon nombre d'observateurs s'inquiètent qu'un site aussi sécurisé comme le gouvernorat soit visité par des présumés voleurs. D'autres par contre crient à un complot contre ces médecins stagiaires, sans en préciser quel pourrait être le mobile du dit complot s'il s'avérait vrai. En revanche, d'autres doutent de cette hypothèse se demandant comment ces jeunes se sont retrouvés dans la cour du gouvernorat à un moment aussi critique comme la nuit. Les résultats des enquêtes ouvertes sont très attendus pour élucider les faits.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate