Maniema/Bureau d'âge de l'assemblée provinciale : pas de plénière d'installation ce mercredi (communiqué)

Siège de l'assemblée provinciale du Maniema


Le feuilleton relatif à l'installation du bureau d'âge à l'Assemblée provinciale du Maniema est encore loin de toucher à sa fin. Chaque jour qui passe, un nouvel épisode vient s'ajouter dans cette affaire à multiples rebondissements qui tient en haleine les maniemiens depuis quelques jours .

Alors que les sources proches du bureau définitif incriminé de l'organe délibérant du Maniema annoncent le week-end dernier la suspension du directeur administratif de cette institution politique provinciale, Amzati Abdallah qui s'est illustré la semaine finissante dans la mémoire du public en annoncént par un communiqué officiel l'installation du bureau d'âge à l'Assemblée provinciale sans convoquer une assemblée législative y relatif conformément aux règlements de cette chambre législative, avant de faire un rétropédalage 24 heures après, démentant son premier communiqué qu'il n'a pas hésité de qualifier de "nul et nul effet" parce qu'il a, selon lui, effectué cette activité "sous des menaces des pétitionnaires".

Ce dernier a, contre toute attente, convoqué dans un communiqué de ce lundi 28 novembre, les députés provinciaux en plénière ce mercredi 30 novembre. Il n'a pas cette autre fois manqué d'entretenir un flou artistique. 

Un premier communiqué qui a circulé sur les réseaux sociaux est annoncé pour le motif de cette plén0ière, "la présentation des membres du bureau d'âge". Quelques minutes plus tard, un autre communiqué signé toujours par lui, rectifiant apparemment le motif de la plénière est devenu dans ce deuxième communiqué "l'installation du bureau d'âge", va circulaire sur les réseaux sociaux. Ceci n'échappera pas aux critiques des internautes qui pour de nombreux, cela traduit "la théâtralisation de la vie parlementaire à l'organe délibérant du Maniema".

Pendant ce temps, un autre communiqué de ce mardi 29 novembre de la direction administrative de l'Assemblée provinciale signé cette fois-ci par Henri Kyalimba Mutolo, en qualité de directeur administratif ai de l'assemblée provinciale porte à la connaissance des députés provinciaux, des autorités tant administratives, politiques que judiciaires et de l'opinion publique ce qui suit :

"1. Le communiqué officiel signé le 28/11/2022 par Monsieur Amzati Abdallah, directeur administratif en suspension, ayant l'apposition du sceau du Parquet général n'engage plus l'administration de l'Assemblée provinciale du Maniema et par conséquent, il est nul et de nul effet ;

2. La convocation d'une quelconque plénière ou le lancement des invitations si nécessaire aux honorables députés provinciaux, ne se fera que par des personnes habilitées à ce sujet et ce, conformément à l'article 197 de la constitution et 1 alinéa 2 du règlement intérieur de l'assemblée provinciale du Maniema".

Il convient de noter que la première institution politique du Maniema est secouée depuis un certain temps par une crise interne. Ce, suite aux pétitions d'un groupe des députés provinciaux visant tous les membres du bureau définitif.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Gratuité de l’enseignement en RDC : les raisons de la satisfaction de Felix Tshisekedi
  • RDC : la situation de la sucrière de Kwilu Ngongo attire l'attention de Tshisekedi
  • FLASH/ Nord-Kivu: un hélicoptère de la Monusco touché par des tirs


  • leave a reply

    Comments