img

Top News

Sécurité

Actualités

Photo d'illustration

Cet ultimatum a été annoncé à la presse de Kindu, chef-lieu de la province du Maniema ce jeudi 23 juin 2022 par le commandant ville de la Police Nationale Congolaise (PNC). 

D'après le Colonel Saidi Madjaliwa Benoît, cette annonce est faite à titre de sensibilisation. Et ce, conformément à la décision du Vice-Premier Ministre, Ministre de l'Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, du 19 juin 2022, interdisant aux civils de porter les tenues similaires à celles de l'armée et de la police.

"Si vous voulez porter la tenue militaire, il n'y a qu'une seule option, vous vous faites recruter et vous entrez dans l'armée, vous allez porter facilement cette tenue, voir même celle de la police, mais à notre grande surprise , nous avons toujours constaté qu'il y a de ces gens-là qui ne veulent que choisir les tenues qui sont semblables à celles que portent nos forces armées ou les éléments de l'ordre ou de la police nationale ", a dit le Colonel Saidi Madjaliwa Benoît.

À lui de poursuivre :

"Dès aujourd'hui, celui qui portera cette tenue, il n'a qu'à venir remettre soit à un poste de la police le plus proche, soit remettre directement entre les mains des FARDC, et cela, prendra 48 heures. Tout celui qui va s'entêter, dépasser ce délai, on va le mettre en prison et il va payer les amendes. Même ceux qui vendent ces tenues, nous ne voulons plus voir ces habitudes semblables à ceux des militaires ou des policiers être étalés comme marchandises. Si nous les voyons, le vendeur va répondre directement de ses actes " a-t-il chuté.

Pour rappel, le Vice-premier Ministre, Ministre de l'Intérieur, de la Sécurité, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières, Daniel Aselo a, selon lui, pris cette décision pour mettre fin aux différentes dégradations répertoriées ces derniers temps à travers toute l'étendue du pays .

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate