img

Actualités

Politique

La ville de Bamako est en ébullition depuis cet après-midi du vendredi 10 juillet. Et pour cause, la population, guidée par les leaders de l’opposition du M5, demande la démission pure et simple du président Ibrahim Boubacar Keita (IBK).

Rassemblée à place de l’indépendance, à Bamako, la population a pris pour cible la Télévision nationale qui a coupé ses programmes et signale. Les forces de l’ordre ont, cependant, empêché les manifestants à pénétrer les locaux de la télévision nationale. Les manifestants se sont ensuite dirigés vers le bâtiment de l’assemblée nationale, apprend-on de la RFI.

Il sied de signaler que cette troisième manifestation du M5 de ce vendredi est née début juin et composée d’une partie de la société civile, de l’opposition politique et de religieux, réclamant à nouveau la démission du chef de l’État Ibrahim Boubacar Keïta. Le discours et les propositions du président, cette semaine, n’ont pas satisfait les maliens, renchérit le site de la radio France Internationale.

Dossier à suivre !

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate