Mali : Envolée des prix des animaux avant la Tabaski

Illustration


L'insécurité dans le pays a perturbé l'approvisionnement en bétail du principal marché de Bamako, provoquant une hausse des prix et une baisse de la fréquentation.

On pourrait croire, à première vue, que le Graabal, le marché à bétail du quartier Sans Fil de Bamako au Mali, est bien fourni en moutons cette année. Mais à deux jours de la Tabaski, la plus importante fête dans le calendrier musulman après l'Aïd el-Fitr, les fidèles ne se bousculent pas.

Des prix en hausse

En cause : la hausse des prix des animaux, déjà remarquée l'an dernier. "Les béliers ne sont pas en grand nombre cette année", raconte Modibo Fané, un revendeur. "La raison est essentiellement d'ordre sécuritaire, car les régions qui nous approvisionnent en moutons ne sont pas stables". Modibo Fané fait référence aux régions du Nord, comme Gao ou Tombouctou, en proie à des conflits. "Les clients se font rares, car les gens n'ont pas d'argent", déplore-t-il.

Des éleveurs de moutons maliens, au second plan, conduisent leurs animaux, au premier plan, au marché pour les vendre avant la cérémonie musulmane de la Tabaski de Bamako.Des éleveurs de moutons maliens, au second plan, conduisent leurs animaux, au premier plan, au marché pour les vendre avant la cérémonie musulmane de la Tabaski de Bamako.

Des aliments plus chers pour les producteurs

Des clients qui eux se plaignent les prix pratiqués. El Hadj Guimba Konté, venu chercher un bélier, parle même de tarifs "excessifs" en montrant sa bête. "Je l'ai payée 75.000 francs CFA", raconte-t-il. "Et cela ne suffira même pas pour le repas d'un jour, ce n'est pas facile", confie-t-il. Un peu plus loin un autre client tente de négocier. "On me proposait la bête à 115.000 francs, j'ai tenté de négocier à 90.000 mais le vendeur a refusé", déplore Soumaré. Des vendeurs qui évoquent aussi la hausse du coût des aliments qui a aussi fait grimper le tarif final.

Quoi qu'il en soit, la Tabaski aura bien lieu. Le ministère du Travail et de la Fonction publique a décrété les journées du lundi 17, le jour de l'Aïd, et du mardi 18 juin, chômées et fériées sur l'ensemble du territoire national.

Avec dw.com

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • À quand la reprise du tourisme en Corée du Nord ?
  • Interpol : des millions d'euros saisis et des interpellations en cascade menées en Afrique de l'ouest
  • Démographie : les congolais seront plus nombreux que les Américains d'ici 66 ans

  • Post Tags


    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments